top of page

8 professionnels du tourisme sur 10 revoient leur stratégie tarifaire pour 2023


En 2023, près de 77% des professionnels déclarent avoir déjà ou être en cours de changement (radical !) de leur stratégie tarifaire ...


On le sait, avec les crises (qui se succèdent ...), les comportements des consommateurs changent du tout au tout. C'est aussi vrai dans l'univers du tourisme et des loisirs, où - importance de la vente en ligne aidant - les consommateurs sont, de plus en plus, à l'affût des bonnes offres pour optimiser leur budget et, ainsi, ne pas avoir à renoncer à leurs vacances.


Ces tendances - lourdes - sont constatées sur toutes les dernières études publiées à la fois par les OTAs (certes, les premiers intéressés) mais aussi des organisations professionnelles ou de recherche que l'on peut moins juger de subjectives quant à la lecture de l'humeur du marché.


Globalement, en 2023, en raison d'une inflation galopante qui touche toutes les catégories, la comparaison et la recherche de "bons prix" ou de formules plus "flexibles" seront les réflexes les plus courants chez les consommateurs. Les ignorer peut conduire à ne pas croiser son marché et donc, à louper sa saison. Si cela semble évident, au vu des études qui parviennent à la même conclusion depuis des mois, la dernière étude conduite par Wakefield Research (au plan mondial et auprès de 11.000 voyageurs et 1.100 professionnels du tourisme, pour le compte d'Expedia) relève une certaine distorsion de jugement entre les deux "parties".


Le prix ... oui, mais

Selon l'étude publiée en janvier 2023, si 27% des voyageurs cherchent en priorité un "bon prix" (1ère valeur spontanément citée lorsqu'il s'agit de conduire une recherche de voyage sur internet), pour les professionnels (ou particuliers loueurs) interrogés, seuls 15% d'entre eux jugent cette valeur prioritaire ..."


Ce premier résultat donne une idée du "fossé" qui peut séparer, dans certains cas, l'opinion que se fait un "pro" (ou particulier loueur) de celle de son futur voyageur.

Même s'il n'est jamais très réjouissant de ne raisonner qu'en termes de "prix", voire même que cela soit dévalorisant au regard du travail mené quotidiennement par les professionnels (et les particuliers loueurs), ce point révèle d'abord l'écart qui sépare les attentes des (futurs) clients et des loueurs ... Donc, si le voyageur veut d'abord du prix (car il consacre peu de temps à chaque recherche et veut aller à l'essentiel), certains loueurs rechignent encore à parler de prix en priorité, de peur de dévaloriser tous les autres atouts sensés attirer le client chez eux. Mais, tout cela est en train de changer.


Cette étude montre clairement des "décalages" de positionnement - entre les voyageurs et les "pros" dans leur façon d'aborder la réservation.

Selon les analystes : "Les consommateurs affirment que l'inflation a un impact sur leurs projets de voyage. En revanche, les professionnels du secteur sous-estiment l'impact de l'inflation et la sensibilité actuelle des consommateurs aux prix. Pourtant, les prix bas font partie des trois principales considérations des consommateurs, tout comme les politiques flexibles".


Cependant, l'écart semble se résorber : toujours selon cette étude, en 2023, 77% des professionnels (et des loueurs particuliers) envisagent de revoir leur façon de construire leurs tarifs et, surtout, leur façon de les afficher et de les communiquer à leurs futurs clients. Preuve que, dans un contexte où le consommateur fixe ses règles du jeu, les professionnels s'adaptent à la vitesse de la lumière ... car les conséquences peuvent être terribles; notamment, en termes de remplissage.


KEEPKAZ











Comments


bottom of page